Frédéric Chopin et George Sand

Le piano, unique réponse aux mots.

 

 

Avec  Amandine Belot, pianiste et Virginie Vitcz, actrice

 

Nohant, Juin 1838. George Sand se confie à son ami Albert Grzymala dans une lettre tourmentée : elle aime Chopin, mais il va bientôt se fiancer. A cœur ouvert, l’écrivaine dévoile ses états d’âme, entre doutes, passion, douleur et résignation.

La pianiste Amandine Belot et l’actrice Virginie Vitcz ont décidé de s’unir pour se mettre au service de la musique, du verbe et des émotions. Dans un cadre intimiste rappelant les salons parisiens chers au compositeur, la musique de Frédéric Chopin et les mots de George Sand se répondent, s’unissent, se transcendent... Une création à deux voix nous plongeant hors du temps.Amandine BelotIssue du Conservatoire de Versailles puis du Conservatoire Supérieur de Paris, Amandine Belot est titulaire de 1ers prix de formation musicale, de piano et de musique de chambre, ainsi que d’un prix de perfectionnement. Elle a remporté des 1ers prix de concours nationaux et a été finaliste de concours internationaux.

Titulaire d’un Master 2 en Ingénierie culturelle et scientifique et du CAPES d’éducation musicale et chant choral, Amandine Belot partage aujourd'hui ses activités entre l’enseignement, la gestion de projets artistiques et les concerts. Elle se produit régulièrement en solo, en formation de musique de chambre et dans des créations où les arts s’entremêlent.

 

Virginie Vitcz, actrice 

Actrice et metteur en scène en France et à New York, Virginie Vitcz a été formée à L'EICAR, section Actorat et à New York, au HB Studio, ainsi qu’à l’IC.COM en management du spectacle vivant. Parfaitement bilingue en anglais, elle part se perfectionner à New York et y interprète notamment le premier rôle d’un spectacle Off-Off Broadway « The Great White Hope » d’Howard Sackler. Son talent est remarqué lors d’une audition à l’Actor Studio de New York et lui permet d’en devenir membre.

Virginie Vitcz sera à l’affiche du prochain film « Vivre ou mourir » de Yassin Nsanga et dans les pièces « J’ai tous les symptômes de l’artiste » de Véronika Boutinova et « Philomène ou la crise de croissance » de Martine Drai.

 

 

15€ - étudiants de moins de 25 ans, avec une carte: 10€

Réservation 01 46 33 48 65

En février 2019

18h30: le 28

En mars 2019

18h30: le 6, 7

21h00: le 1er, 2

En mai 2019

18h30: le 25

En juin 2019

18h30: le 29

21h00: le 1er

En juillet 2019

21h00: le 5, 6