Correspondance

Correspondance

 

 

D’après le romain de Pascale Roze " Lettre d'été"
Adaptation et jeu: Mari Kazué

Lumières et régie: François Kraemer


Une femme de lettres est victime d'une rupture d'anévrisme au printemps 1996.
Sous la forme d'une lettre à Tolstoï, elle nous plonge dans le souvenir de cette expérience.

 

C'est une œuvre poignante, bouleversante par moments, c'est une accumulation de réflexions, d'images, de sensations, de prises de conscience, d’interrogations sur le sens des choses, de la mort, de la vie! Il faut surtout ne pas perdre de vue que c'est un écrivain qui parle à un autre écrivain et l’un des plus grands, Tolstoï, dont elle connaît tout, qu'elle porte en elle, avec lequel elle vit en esprit en permanence et qu'elle questionne, dont elle attend encore les réponses que son œuvre entière ne suffit pas à éclaircir. Tous les deux font le même métier et la cadette consulte l’aîné, l'ancêtre, le monument vivant et universel, et alors on comprend ce dialogue, cette correspondance qui pourrait être banale si on la prive des mille et un détails qui en font toute la saveur jusqu'aux réalités les plus cocasses comme l'allusion à " la hampe de veau"!
C'est cette quotidienneté mêlée au sentiment du trépas qu'on voit venir, tout en ne sachant pas si c'est la meilleure façon de l'envisager, qui rend ce texte palpitant dans ses frémissements et qui fait qu'on aurait presque envie de pleurer après l'avoir lu.

 

 

15€ - étudiants de moins de 25 ans, avec une carte: 10€

Réservation 01 46 33 48 65

En mars 2019

18h30: le 27

En avril 2019

21h00: le 25

En juin 2019

21h00: le 27, 28

En septembre 2019

21h00: le 11

En octobre 2019

21h00: le 30

En novembre 2019

21h00: le 27

En décembre 2019

21h00: le 4